L' apnée du sommeil

Le syndrôme d'apnées du sommeil se définit par la survenue pendant le sommeil d'une interruption (apnées) ou diminution de plus de 50% du flux inspiratoire (hypopnées ) durant plus de 10sec.

 

apnee-du-sommeil-dr-bigouin

Y penser devant les signes suivants :

  • - Ronflements
  • - Sueurs nocturnes
  • - Réveils en sursaut
  • - Sensation d'étouffement, palpitations cardiaques et ressenti d'un coeur qui bat très rapidement.
  • - Sensation de fatigue et de somnolence dans la journée.
  • - Maux de tête le matin au réveil
  • - Un sommeil non récupérateur
  • - Perte de mémoire vous obligeant par exemple à noter par écrit les choses à ne pas oublier (courses , rendez-vous)
  • - Difficulté à se concentrer même pour des choses simples à réaliser
  • - Irritabilité souvent notée par votre entourage
  • - Perte d'élan vital et une difficulté à faire des choses simples de la vie quotidienne
  • - Baisse de la libido

Les conséquences de cette pathologie sur la santé sont sévères et concernent principalement les maladies cardio-vasculaires :

  • - Hypertension artérielle
  • - Maladie coronarienne
  • - Infarctus
  • - Accident vasculaire cérébral
  • - Diabète, obésité ....

L' apnée du sommeil peut avoir des répercussions importantes sur notre santé ; pour savoir si vous avez une sommnolence diurne excessive faites le test suivant en répondant aux questions suivantes (test dit d'Epworth) :  test à ajouter en inter-actif. 

 

Le traitement de l'apnée du sommeil (SAS) sera toujours précédé d'une consultation ORL pour évaluer votre carrefour aéro-digestif et éventuellement effectuer des traitements spécialisés pour lever les éventuels obstacles localisés sur différentes zones anatomiques (luette , cornets inférieurs ....) dont le but est   améliorer le passage du  flux aérien  et le confort respiratoir e du patient .

Le traitement fera appel selon les cas  à une perte de poids en cas de surpoids ou obésité , à une orthèse d'avancée mandibulaire ou à une ventilation mécanique nocturne à pression positive continue selon le degré de sévérité du SAS et  le choix du patient préalablement informé des conséquences de cette pathologie sur sa santé.